Pensées,  Sautes d'Humeurs

MA RELATION AVEC INSTAGRAM

Depuis que je suis retournée sur Paris en septembre, j’ai commencé à jouer au jeu d’Instagram. J’ai décidé de publier assez régulièrement, de choisir des photos dans les mêmes tons ou bien de les éditer de la même manière pour avoir ce qu’on appelle un « feed goal » et de choisir des hashtags aussi pertinents que possible. Je pense qu’on est assez nombreux à jouer ce jeu là. C’est quelque chose que j’aime bien faire et qui, étonnamment, me fait du bien. Cependant, la plupart du temps, les gens le prennent un peu trop au sérieux.

 

Certains décident de faire la course aux followers, la course à la photo la plus fake possible, à la plus belle photo comme s’ils étaient des photographes professionnels, … dans un but malsain: créer de la jalousie et monétiser leur profil via des partenariats.

Evidemment, sur Instagram personne ne postera jamais la photo d’un mauvais moment, puisque l’application peut être considéré comme un album photo. Qui garde dans son album la photo d’un gâteau raté ou du jour où il s’est fait opérer des dents de sagesse ?

Cependant, je trouve qu’il y a une différence entre cacher les mauvais moments à sa communauté et trop épicer la réalité. Il y a quelques temps, un compte Instagram a été crée pour répertorier les photos « fakes » des voyageurs. En y pensant, il est vrai que dormir dans une tente sur un rocher, ça ne doit pas être super « comfy ».

 

Instagram est un réseau social comme un autre, prenez plaisir à partager vos photos sans vous comparer aux autres. Cessez de vivre pour les autres, vivez pour vous. Si poster une photo de votre repas vous fait plaisir, faites-le mais ne le faites pas pour rendre jalouse votre copain.ine qui n’a pas eu la chance d’aller dans ce resto chic. Si vous en avez assez des mannequins qui postent des photos de leur corps « parfait » en maillot de bain même au mois de novembre, désabonnez-vous (oui oui, c’est ce que j’ai fait et je me suis sentie tellement bien quand j’ai réouvert l’application le lendemain).

 

Votre vie sera beaucoup moins toxique si vous faites les choses pour vous et si vous cessez de constamment vous comparer aux autres. Ce n’est pas l’application qui vous met dans une pression constante, c’est l’impact que les photos ont sur vous et la façon dont vous prenez les choses.

Donnez moi votre avis en commentaire, je l’attends avec impatience !

Un commentaire

Et toi, qu'en penses-tu ?

%d blogueurs aiment cette page :